Qu’en est-il de la réalité, des bribes incertaines qui la conduisent, des éclats frelatés, des poudres d’escampettes et des fuites en avant?
     
    La réalité complexe, au croisement d’une géographie et d’un temps; nichée dans nos corporalités sommaires, façonnée avec les outils émoussés que l’on nous concède. Quelles portions sélectionnées capte-ton du réel? Que formons nous si hâtivement des jugements, des opinions, puis des certitudes. Qui celles-ci conduisent à des actes et aux conséquences des actes…
     
    Ici tu entend HELP SYRIA. [www.helpsyria.ch] LibrAdio tente en forme d’hommage à leurs élans, de relayer les engagements redoublés, la solidarité étayée de celles et ceux qui se battent pour amoindrir les souffrances de nos pairs, ailleurs.
     
    Qu’elles et qu’ils soient encouragéEs, aidéEs et rejointEs par le plus grand nombre. La Société Civile peut et doit sortir de l’orée. Prendre une bonne fois pour toute son destin en main, hors des leurres combinés par les élites. Hors des dispositifs qui sont autant de nasses et d’abîmes.
    PART.I ; PART.II
    [clique dessus pour écouter-clique de droite et enregistrer la cible pour télécharger]
     
    Un grand merci à Soumeya pour la disponibilité et les promptes réponses lors de l’entretien.



    Qu’en est-il du théâtre maintenant?
    A peine une chimère? pas plus d’une bagatelle ? Un divertissement bourgeois plutôt anodin en somme ? C’est peu en dire de ceindre le théâtre à une telle posture. C’est se méprendre et bien pire encore, que d’ignorer ses hauts faits.
     
    Découvre alors la saison 2015/2016 de Théâtre du Grütli [www.grutli.ch]. Des allusions faites au théâtre élisabéthain, période qui précéda l’interdiction pure et simple du théâtre en Angleterre, sous autant de prétextes hygiénistes…d’anticipation. Le théâtre comme le dernier carré, comme le terrain fertile où [se] cultiver nos devenirs.
     
    Le théâtre prend sa revanche sur le réel en ce qu’il nous laisse intact et sauf, à tout le moins en apparence. Alors que de dystopies en utopies, l’on confronte nos pires démons intimes, nos attitudes délétères et nos aspirations splendides sous prétexte d’un jeux encore plus intensément révélateur de nos réels.
     
    Trois parties du podcast en compagnie de Frédéric Polier, Lionel Chiuch et Christine Laure Hirsig qui nous content les contenus d’icelui contenant du Grütli. Merci à Rachel Lam pour l’accueil chaleureux. PART.I ; PART.II ; PART.III
    [clique dessus pour écouter-clique de droite et enregistrer la cible pour télécharger]
     

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>