C’est donc là notre poisson d’avril 2019.


Nos éminents édiles, ont tranché. Ce sera un pont à haubans. Exclusivement dédié à la mobilité douce qui plus est.
 
Les voitures engorgeront l’hyper-centre jusqu’à la lie. L’on y étouffera sans conditions, alors que la brise lacustre profitera aux cyclistes, piétons, trottinettistes et badauds de passage.
 
Chantier pharaonique, coûteux et polluant. Rivages irrémédiablement compromis, écosystèmes bouleversés, Budget spectaculaire dont les financements publics et occultes contiennent les petites enveloppes habituelles, un politique (ir)responsable nous livre sont opinion sous couvert d’anonymat.
 

 
Monsieur Maure Pidet *
*Nom d’emprunt, nom réel connu de la rédaction
 
Rédaction :_Monsieur M.P. De quelle manière avez-vous pesé sur la décision du pont piéton ?
MP :_Mes camarades et moi avons usé de trafic d’influence et de généreuses promesses de prises d’intérêt dans la future Société de Gestion du Pont. C’était facile.
 
Rédaction :_Mais n’est-ce pas là véritablement une fausse bonne idée ? Pire, l’on en est plus au stade de l’idée mais déjà à l’agenda des travaux, n’est-ce pas là une victoire à la Pyrrhus qui pointe ?
MP :_Les points de vue diffèrent, en cela vous vous trompez de cible. La victoire est pleine et entière. Des fonds publics dont les rallonges seront indubitables viennent enrichir la grande famille des entrepreneurs et cercles d’amis. C’est une réussite. Merci à tous
 
Rédaction :_Du béton pour les piétons et des bouchons pour les automobilistes Allez-vous mettre tout le monde d’accord?
MP :_ Nous n’avons que faire ni du consentement ni du contentement des genevois. Qu’ils s’estiment heureux de ne point avoir à payer, pour le moment, leur traversée d’un tel édifice.
 
Rédaction :_Quel intérêt au bout du compte, d’un ouvrage que l’on pourrait qualifier de démesuré ?
MP :_ Point démesuré. A la mesure et à l’image de nos ego. C’est là un signe lancé à qui de droit et à la postérité. Faire n’importe quoi, pourvu que cela rapporte, sans aucune approbation, encore moins en passant par les urnes. Voici le 21ème siècle selon l’adage; religieux. En voici les nouvelles cathédrales, nous en sommes les nouvelles figures tutélaires.
 
Rédaction :_Et la pollution visuelle ?
MP :_J’en sais rien, j’ai du Titien à la maison.
 
 
Le texte n’est évidement pas formulé en langage inclusif ou épicène.
 
 
 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>