Enfin libres. Dira-t-on. Mais est-ce véritablement libre que la liberté sous condition? Comment ignorer les contraintes et les assignations? à devoir se présenter quotidiennement au commissariat. A se taire et à ne point quitter un pays, un lieu qui soit à la connaissance des juges. Cette mesure du « moins pire » qui consiste à se contenter d’une peine minorée par rapport au fracas organisé de la précédente reste disproportionnée, totalement illégitime. Intolérable.
 
Voici comment judiciairement l’on ne voile même plus la menace. Voici comment l’on absout et l’on consacre l’abus de pouvoir, et que l’on étend, encore, le champ des crimes et des délits. Que l’on promeut en filigrane les actes tels que ceux opérés par des coteries ou des factions extrêmes. Certainement l’on en restera pas là. Alors restons bien en alerte.

Document en PDF: 24.05.18
 
Qu’en sera-t-il des prochaine·e·x·s et de celleux d’après encore? Saurons-nous nous mobiliser encore et encore au devant de la multiplication, des extensions de la criminalisation, de la judiciarisation des mouvements sociaux.
 
Cette machine maudite qui se nourrit des plaies et des souffrances. Ce Leviathan dont Hobbes puis le philosophe Alain énoncèrent les maux. Dont la morphologie contemporaine tient plus de l’Hydre aux têtes qui repoussent plus nombreuses à chaque fois qu’on les tranche. Dès lors devenons compact·e·x·s et résolu·e··x·s. La lutte ne fait que commencer. Elle sera longue, complexe et périlleuse.
 
Et puis n’oublions pas non plus de vivre. L’ascétisme révolutionnaire fait partie de la panoplie des pièges tendus. Vivre comme l’on veut, vivre ensemble. Ce sont là les terreaux fertiles de nos colères et de nos joies. Ne l’oublions pas. Ne l’oublions jamais.
 


30 avril 2018
 
Délit de Solidarité. Voici un nouvel article de loi qui devrait trouver son libellé aux codes pénaux alentours. Puis qu’à l’usage celle-ci à dorénavant cours, il ne manque qu’à l’entériner par un alinéa ad hoc.
 
Quels sont les faits. En réponse à l’odieux message produit au col de l’Échelle par d’obscurs et obscurantistes erres, une sorte de mur virtuel anti-exilé.e.s, un cortège solidaire de 170 personnes a traversé la frontière italo-française du col en direction de Briançon.
Clique pour aggrandir.

 
Trois étranger.e.s; italienne, belgo-suisse et suisse ont été interpellé.e.s puis incarcéré.e.s elle aux Baumettes à Marseille et eux à la Maison d’arrêt de Gap. En attendant le 31 mai leur première audience, c’est plus d’un mois qui les attend en détention provisoire.
 
La qualification du « délit »? « Aide à l’entrée d’étrangers en situation irrégulière sur le territoire national et en bande organisée ». La Peine prévue? de 7 à 10 ans de prison. Cesare Beccaria reviens-nous! L’on ne s’attardera point ici sur l’échec, le naufrage des prisons, leur nocivité implacable sans parler du coût humain et pécuniaire qu’elles impliquent.
INFOS SUPPLÉMENTAIRES
Communique de Presse – Liberté pour B. et T.


 
Pour qu’elles soient comprises et admises par le peuple, les peines se doivent d’être proportionnées et les individus exempts d’impunité. Voici en quelques mots l’esprit « Des Délits et des Peines » ouvrage phare du philosophe et pénologue des Lumières.
 
Dès lors, notre condition d’humain, sans considérer nos écarts éthiques, philosophiques ou quoi. Le sens commun minimal ne peut nous laisser insensible à la disproportion à l’implacable rigorisme qui s’exprime ici au travers du pouvoir judiciaire. Est-ce là de la jurisprudence que l’on admettrait? Sont-ce les orientations auxquelles l’on veut abdiquer?
 
Un comité de soutien est né qui est opérationnel et que tu puis atteindre ici: comitedesoutien-3db@riseup.net
Solidarité inconditionnelle avec les trois de Briançon! Rejoins-nous pour organiser la solidarité internationale à Genève. info@libradio.org
 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>