Le 31 décembre à Piogre, autrement dit à Genève, aux aurores, 23 coups de canon brisent la brume protestante de la cité calviniste.
 
Les patriciens célèbrent leur victoire, une révolution de droite, conservatrice, bigote et marchande.
 
Le 31 décembre 1813 la proclamation de la Restauration siphonne la constitution progressiste pour l’époque des révolutionnaire de 1792-1794.
 
Les Suisses partis, les français circonspects quittent également le territoire genevois laissant aux patriciens toutes latitudes pour briser les élans sociaux des Natifs et des paysans.

 
Au travers de quotidiens locaux, puis de quelques lettres d’époque, nous revenons sur un temps en avance sur sa propre histoire , sur une révolution étouffée dans l’œuf et sur une contre-révolution qui a triomphé. En voici les premières lectures…
 
Article en work in progress.
 
Écoute et téléchargement
 
Écoute et téléchargement
 

 
Écoute et téléchargement
 
Écoute et téléchargement
 

    LIENS ACCOLÉS

    Le Confédéré, n°3 du 7 janvier 1914
    La Révolution genevoise d’après une correspondance privée
    Bénédict Dufour et la vie politique à Genève
     
    L’implication de Voltaire dans la vie politique genevoise : la révolte des Natifs. Adrien Faure
    https://adrienfaure.blog.tdg.ch/archive/2018/06/09/l-implication-de-voltaire-dans-la-vie-politique-genevoise-la-292653.html
     
    La révolution genevoise de 1792 : la chute des Patriciens. Adrien Faure
    https://adrienfaure.blog.tdg.ch/archive/2018/07/23/la-revolution-genevoise-de-1792-la-chute-des-patriciens-293368.html

 

 
 
 
 
 
 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>